encastrer

encastrer

encastrer [ ɑ̃kastre ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1694; incastré 1560; it. incastrare, du bas lat. ou du lat. class. castrum « forteresse »
Insérer, loger dans un objet ou une surface exactement taillés ou creusés à cet effet. emboîter, enchâsser, enclaver. Encastrer des éléments de cuisine. Four à encastrer. encastrable. Encastrer des fils électriques. « Encastrée dans le mur, une grande glace » (Proust). Baignoire encastrée.
Pronom. « De vieux murs, où, çà et là, s'encastrent une pierre hébraïque, un marbre romain » (Loti). Par anal. La voiture n'a pas pu freiner et elle est venue s'encastrer sous le camion.

encastrer verbe transitif (italien incastare, enchâsser) Loger, insérer, enchâsser très exactement quelque chose dans quelque chose d'autre : Encastrer un coffre-fort dans le mur.encastrer (synonymes) verbe transitif (italien incastare, enchâsser) Loger, insérer, enchâsser très exactement quelque chose dans quelque chose d'autre
Synonymes :
- emboîter
- enchâsser

encastrer
v. tr. Insérer, ajuster dans un espace spécialement ménagé, creusé. Encastrer un four.
|| v. Pron. Un lit pliant qui s'encastre dans un placard.

⇒ENCASTRER, verbe trans.
A.— Enchâsser, insérer un objet dans un autre entaillé de façon à le recevoir très exactement. Dans le linteau supérieur on a encastré une tablette de marbre blanc (DU CAMP, Hollande, 1859, p. 149). Je tournai autour du pâté de maisons, une fois, deux fois, ni morte ni vive. La sonnette encastrée dans le mur m'effrayait (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 210) :
1. Le breakfast room est charmant avec ses assiettes bleues posées sur les plinthes, ses miroirs convexes encastrés dans les panneaux, ses dressoirs en acajou, ...
MORAND, Londres, 1933, p. 260.
Spéc. Placer à l'intérieur, au milieu d'un ensemble. Synon. enclaver. Montmartre est même devenu plus Montmartre que jamais. C'est bien un petit coin de la province française encastré dans Paris (FARGUE, Piéton Paris, 1939, p. 167).
P. anal.
♦ Embourber, coincer. Chacun avait cherché refuge dans le chariot. C'était, du reste, une retraite sûre. La glaise le tenait encastré au sol (VERNE, Enf. cap. Grant, t. 2, 1868, p. 233). La voiture quitta le quai, s'engagea dans l'avenue des Deux-Républiques. À peine avançait-elle encore, encastrée maintenant dans le mouvement de la foule chinoise (MALRAUX, Cond. hum., 1933, p. 235).
♦ Entourer. Ses yeux de scribe moyenâgeux encoléré, encastrés dans leurs minces lunettes sont abaissés sur les fleurs de son assiette (GONCOURT, Journal, 1889, p. 1021).
B.— Emploi pronom. à sens passif. Elle frappa à une grande porte marron, au-dessus de laquelle un moulage des Parques s'encastrait (PÉLADAN, Vice supr., 1884, p. 97). Ce kiosque à musique baladeur s'encastrant hermétiquement entre parquet et plafond (CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 261) :
2. L'air et le jour arrivent à cette espèce d'antre humide, ou par le haut de la porte, ou par l'espace qui se trouve entre la voûte, le plancher et le petit mur à hauteur d'appui dans lequel s'encastrent de solides volets, ôtés le matin, remis et maintenus le soir avec des bandes de fer boulonnées.
BALZAC, Eugénie Grandet, 1834, p. 7.
P. anal.
♦ [En parlant d'une pers.] Se placer dans l'encadrement d'une porte ou d'une fenêtre. Un faible bruit d'eau lui parvint alors dont il ne comprit ce qu'il était qu'au moment où l'Arabe s'encastra de nouveau dans la porte (CAMUS, Exil et roy., 1957, p. 1619).
Emploi pronom. réciproque. Serrer l'un contre l'autre. Leurs corps enlacés, entrelacés, poitrine à poitrine et ventre à ventre, se frôlant, s'encastrant par des torsions appuyeuses tournent lentement (SEM, Ronde de nuit, 1923, p. 35).
♦ [Dans un déroulement linéaire] Insérer entre deux. [La sonate] qui porte le no V de l'œuvre VIII présente une particularité morphologique intéressante; après l'allegro initial vient une gigua gratioso, au sein de laquelle s'encastre un minuetto (LAURENCIE, Éc. violon, 1923, p. 231). Les mots ne doivent pas couler : ils s'encastrent. C'est d'une rocaille où l'air circule librement qu'ils tirent leur verve (COCTEAU, Diff. d'être, 1947, p. 179).
C.— P. métaph. [En parlant d'une pers., d'une activité humaine] Sa puissance et le sentiment qu'il en avait, l'homme les tirait du groupe, de la classe, de la corporation, dans lesquels il était encastré, cimenté (BLOCH, Dest. du S., 1931, p. 260).
Emploi pronom. à sens passif. La psychologie du comportement ne souffre aucunement la comparaison avec l'horloge, mais plutôt avec le puzzle : si chacun peut voir les morceaux, il est plus rare de savoir comment ils s'encastrent (H. BAZIN, Tête contre murs, 1949, pp. 660-67).
Rem. On rencontre ds la docum. un emploi adj. du part. passé, rare. Scellé dans le mur ou le sol (en parlant de mobilier, d'appareil sanitaire). Armoire, four, placard encastré(e). Le signe (dans le guide touristique) a la forme des baignoires d'il y a trente ans, et la gardera sans doute parce que la généralisation des baignoires encastrées ne fait pas plus lisible l'idéogramme qui la représenterait rectangulaire (ARAGON, Blanche..., III, II, p. 384 ds ROB. Suppl. 1970).
Prononc. et Orth. :[], (j')encastre []. Ds Ac. 1740-1932. Étymol. et Hist. 1580 incastré (B. PALISSY, Discours admirables, Des pierres, p. 280 ds HUG. : Si ladite montagne se fut petrifiée [...], icelles [coquilles] se fussent trouvées incastrées au dedans d'icelle roche); 1694 mét. encastrer (CORNEILLE). Empr. à l'ital. incastrare « enchâsser, faire pénétrer dans une encoche », attesté dep. ca 1340 (Volgarizzamento di Palladio ds BATT.), du b. lat. incastrare (XIIe s. « sertir » ds NIERM.; mais antérieurement dér. b. lat. incastratura « tenon »), plus prob. dér. du lat. class. castrum « forteresse » (FEW t. 2, pp. 477b-478a) en raison des sens de l'a. prov. encastrar (v. LEVY Prov.) et de l'a fr. m. fr. enchastre (v. FEW t. 2, p. 477a), que de castrare (châtrer; BL.-W.1-5, DEI, EWFS2). Fréq. abs. littér. : 94. Bbg. GOHIN 1903, p. 370. — HOPE 1971, p. 187.

encastrer [ɑ̃kastʀe] v. tr.
ÉTYM. 1694; incastrer, 1580; au p. p., incastré, v. 1560; ital. incastrare « emboîter, enchâsser », et refait d'après l'anc. franç. enchâtrer; du bas lat. incastrare « enchâsser »; ou plus probablt du lat. class. castrum « forteresse ».
Insérer (un objet) dans un autre objet ou une surface exactement entaillés de façon à le recevoir. Emboîter, enchâsser, enclaver. || Encastrer un panneau dans son cadre. || Encastrer une serrure dans une pièce de bois. || Encastrer un diamant dans le chaton d'une bague. Chatonner, sertir. || Encastrer des éléments de cuisine ( Encastrable).Au p. p. :
1 (…) encastrée dans le mur en face de nous, une grande glace (…)
Proust, À la recherche du temps perdu, t. IX, p. 259.
Sujet n. de chose :
2 (…) un divan confortable qu'encastrent des rayons de bibliothèque.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. I, III, p. 39.
——————
s'encastrer v. pron.
3 (…) entre de vieux murs sans fenêtres, faits de débris de toutes les époques de l'histoire et où, çà et là, s'encastrent une pierre hébraïque, un marbre romain.
Loti, Jérusalem, VIII, p. 86.
——————
encastré, ée p. p. adj.
|| Miroir encastré (dans un panneau). → ci-dessus, cit. 1. || Zone encastrée dans une autre. || Motif musical encastré dans un développement.
Spécialt et absolt. (Meuble) conçu pour être encastré. || Armoire encastrée. || Four encastré. || Appareils (ménagers) encastrés ( Encastrable).Baignoire encastrée (dans un massif rectangulaire, généralement orné de carreaux de faïence).
4 Le signe baignoire (dans le guide touristique) a la forme des baignoires d'il y a trente ans, et la gardera sans doute, parce que la généralisation des baignoires encastrées ne fait pas plus lisible l'idéogramme qui la représenterait rectangulaire.
Aragon, Blanche…, III, II, p. 384.
DÉR. Encastrable, encastrement.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Нужен реферат?

Regardez d'autres dictionnaires:

  • encastrer — ENCASTRER.v. act. Enchâsser, unir une chose à une autre par le moyen d une entaille. Il faut encastrer ce tableau dans le lambris. Encastré, ée. participe …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • ENCASTRER — v. a. Enchâsser ; unir une chose à une autre par le moyen d une entaille. Il faut encastrer ce tableau dans le lambris. On l emploie avec le pronom personnel. Ces deux choses ne s encastrent pas bien l une dans l autre. ENCASTRÉ, ÉE. participe …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ENCASTRER — v. tr. T. d’Arts Enchâsser, unir une chose à une autre par le moyen d’une entaille. Il faut encastrer ce tableau dans le lambris. Ces deux choses ne s’encastrent pas bien l’une dans l’autre. Cette pierre tombale était encastrée dans le parvis …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • encastrer — (an ka stré) v. a. 1°   Joindre deux choses par le moyen d une entaille. On encastre une pierre dans une autre par entaille, ou un crampon dans deux pierres pour les joindre.    Terme de potier. •   Lorsque les pièces [de poterie] sont tournées,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • s'encastrer — ● s encastrer verbe pronominal être encastré verbe passif Entrer dans quelque chose en s y bloquant : La voiture est venue s encastrer sous le camion. S ajuster très exactement : Une pièce qui s encastre parfaitement dans un boîtier. Pouvoir s… …   Encyclopédie Universelle

  • encastrement — [ ɑ̃kastrəmɑ̃ ] n. m. • 1607; de encastrer ♦ Action, manière d encastrer; entaille d une pièce destinée à recevoir une autre pièce. ♢ Jeux d encastrement : jeux éducatifs consistant à reconnaître et à encastrer des pièces dans les supports évidés …   Encyclopédie Universelle

  • enchâsser — [ ɑ̃ʃase ] v. tr. <conjug. : 1> • déb. XIIe; de en et châsse 1 ♦ Mettre dans une monture. ⇒ monter, sertir. Enchâsser un brillant dans le chaton d une bague. ⇒ enchatonner. ♢ Encastrer, fixer (dans une entaille, un châssis, un encadrement) …   Encyclopédie Universelle

  • encaster — (an ka sté) v. a. Terme de potier. Mauvaise prononciation d encastrer. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE    ENCASTER. Ajoutez : REM. Encaster est un terme de potier. Le Dictionnaire dit : mauvaise prononciation d encastrer. Sur quoi, M. A. Chazaud,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • încastra — ÎNCASTRÁ, încastrez, vb. I. tranz. (tehn.) A realiza o legătură între două elemente ale unui ansamblu pentru a împiedica mişcarea lor. – Din fr. encastrer. Trimis de valeriu, 13.03.2008. Sursa: DEX 98  încastrá vb., ind. prez. 1 sg …   Dicționar Român

  • emboîter — [ ɑ̃bwate ] v. tr. <conjug. : 1> • 1328; de en et boîte 1 ♦ Faire entrer (une chose dans une autre, plusieurs choses l une dans l autre). ⇒ ajuster, assembler, encastrer, enchâsser. Emboîter un tenon dans une mortaise. Emboîter des tuyaux.… …   Encyclopédie Universelle

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”